Ligamentoplastie du LCA

Qu'est ce qu'une ligamentoplastie du LCA?

Il s’agit d’une reconstruction du ligament croisé antérieur rompu par une autogreffe habituellement c’est à dire un tendon prélevé sur le patient lui-même.

L’intervention se distingue par le type de prélèvement utilisé pour le greffon et la technique opératoire.

La technique de Kenneth Jones utilise une greffe os-tendon-os correspondant à un prélèvement d’1/3 du tendon rotulien, d’une baguette rotulienne et tibiale. On réalise pour cela une cicatrice antérieure centrée sur le tendon. La greffe est passée dans 2 tunnels et fixée par 2 vis “d’interférence” qui viennent écraser chaque baguette osseuse dans chacun des tunnels.

La technique du DIDT utilise une greffe de tendon prélevé sur la patte d’oie à la partie supérieure et interne du tibia. Les tendons du muscle semi-tendineux et gracilis sont prélevés. La greffe est préparée puis fixée dans les tunnels par une vis d’interférence écrasant la greffe contre l’os.

La technique TLS (ou DT4, terme générique). Le prélèvement est tendineux sur la patte d’oie comme le DIDT mais ici, on ne réalise le prélèvement que d’un tendon, le demi-tendineux. Ce tendon de 20-25cm est tourné sur lui-même 4 fois pour obtenir une greffe courte à 4 faisceaux. Une bande inextensible tressée est passée aux 2 extrémités de la boucle ainsi créée. La greffe est alors passée dans les tunnels osseux puis la fixation est réalisée par une vis venant écraser la bandelette inextensible contre l’os.

C’est cette technique qui a la préférence du Dr GREINER.

La technique du KJ est réservée au ligamentoplastie de reprise lorsque la patte d’oie a déjà été prélevée.

Quelles sont les avantages et inconvénients ?

Avantages: Contact Os-Os donc intégration plus rapide de la greffe.

Inconvénients: Risque fracturaire sur la rotule lors du prélèvement. Contact du genou au sol parfois gênant en raison de la position de la cicatrice. Il peut exister des douleurs antérieures chroniques.

Avantages: prélèvement tendineux moins douloureux, rançon cicatricielle plus satisfaisante.

Inconvénients : contact os-tendon plus long d’intégration (3 mois) et intégration non circonférentielle car vis d’interférence, prélèvements des 2 tendons de la patte d’oie

Avantages : prélèvement d’un seul tendon de la patte d’oie (demi-tendineux), contact de la greffe tendineuse à 360° dans le tunnel osseux, pas de ballonisation

Inconvénients : durée de prise tendineuse dans l’os (3 mois).

Qui est concerné?

Il existe des recommandations précises.

Il faut retenir qu’en cas d’instabilité après rééducation, chez le sportif pivot/contact ou le professionnel actif, en cas de lésion méniscale associée, il est recommandé de reconstruire le ligament croisé.

L’instabilité antérieure chronique est responsable de lésions méniscales secondaires et de chondropathie (arthrose).

L'intervention : Tape Locking Screw (TLS)

L’intervention dure environ 45 minutes. Elle est réalisée sous anesthésie générale.

Elle débute par le prélèvement du tendon demi-tendineux à la face antéro-interne du tibia par une courte incision oblique (3cm). Le Dr Greiner propose également le prélèvement postérieur au niveau du pli poplité qui permet une rançon cicatricielle plus satisfaisante (cicatrice antérieure réduite et cicatrice postérieure invisible à terme).

Le prélèvement est ensuite préparé sur une table spéciale qui permet de former à partir d’un tendon, une greffe à 4 faisceaux. A chaque extrémité de la boucle sont passées des bandelettes inextensibles en polyéthylène. La greffe est précontrainte sur une table de traction pour étirer ces fibres et ainsi éviter qu’elles se détendent dans le genou. Elle est ensuite mise en attente dans une compresse humide.

Le temps suivant est arthroscopique. On réalise les 2 voies arthroscopiques habituelles sous la rotule. La caméra introduite permet de faire le bilan des lésions (LCA, ménisques, cartilage, etc..). Le cas échéant, le traitement d’une lésion méniscale est effectué en premier lieu. On réalise alors un tunnel fémoral puis tibial en lieu et place du ligament croisé rompu. Le tunnel fémoral est réalisé par une incision d’1cm à la face externe du condyle fémoral externe. Le tunnel tibial est réalisé par une courte incision antérieure.

La greffe est alors passée dans le genou et tirée dans chacun des tunnels grâce aux bandelettes inextensibles. La tension de la greffe est réglée puis la fixation définitive est réalisée par une vis en PEEK® mise en place dans chacun des tunnels.

L’intervention se termine par une infiltration de Naropéine (anesthésiant) dans les tissus permettant une excellente antalgie post-opératoire.

Une fois remonté de la salle de réveil (environ 1h30), vous êtes réinstallé dans votre chambre. L’attelle de cryothérapie (antalgie par le froid) est ajustée.

Préparation d'une autogreffe courte au demi-tendineux (technique TLS)
Technique de reconstruction du LCA par TLS®

Quelles sont les complications potentielles?

L’hématome est le plus souvent lié au prélèvement du tendon. En effet, le contrôle du saignement n’est pas possible par un prélèvement sous cutané. Il peut donc y avoir un saignement en cuisse qui redescend par gravité jusqu’au mollet. Ceci évolue favorablement en 3 semaines à 1 mois.
La chirurgie arthroscopique du genou est pourvoyeuse de phlébite avec un risque modéré. L’anticoagulation préventive est de 8 jours.
La raideur après chirurgie arthroscopique du genou peut atteindre 5 à 10% des patients. Elle est due à une arthrofibrose, réaction de cicatrisation fibreuse impactant les mouvements de l’articulation. Dans certains cas, elle peut nécessiter de mobiliser le genou sous anesthésie générale.
Complication rare en chirurgie arthroscopique en raison du lavage continu du genou pendant l’acte chirurgical par du sérum physiologique stérile.

Avant l'intervention

Vue arthroscopique. Rupture complète du LCA.

Avant l’intervention, vous devrez voir l’anesthésiste. Le secrétariat vous donnera un rendez-vous. Il n’y a pas de bilan particulier à réaliser avant de voir l’anesthésiste en dehors d’un bilan radiologique pour le chirurgien (laximétrie) à réaliser à la clinique.

Dans le cadre de la RRAC (Récupération Rapide Après Chirurgie), vous verrez une des 3 infirmières dédiées dont la salle de consultation se trouve juste devant le cabinet. Elle vous expliquera les soins infirmiers prodigués après l’intervention et la surveillance réalisée pendant 15 jours: un suivi sur une plateforme internet vous sera proposée.

Il est recommandé de poursuivre ou de reprendre une rééducation préopératoire pour faciliter les suites postopératoires. Une prescription vous sera donnée.

Les suites post-opératoires

Le lever est réalisé en chambre avec le kiné du service après retour du bloc opératoire.

La marche est possible en autonomie avec 2 cannes.

Cette chirurgie est réalisée en ambulatoire (sans nuitée à la clinique) grâce à l’aspect peu invasif de l’intervention et au protocole antalgique per et post-opératoire. Ainsi, l’intervention est peu douloureuse.

Les soins de pansement sont réalisés 2 fois par semaine.

Un traitement anticoagulant est prescrit pour 8 jours.

La rééducation est poursuivie avec un kiné de ville ou en centre de rééducation. Un protocole spécifique de la technique TLS est remis à la sortie.

La reprise de la conduite est autorisée rapidement.

La reprise des activités physiques du type vélo est assez rapide dans le cadre du rodage articulaire. La natation peut être reprise à J45.  La course en ligne est reprise à 3 mois. Les activités sportives de type pivot/contact sont reprises lorsque la musculature est récupérée autour du 6ème mois.

Vue arthroscopique après reconstruction du LCA par technique TLS.
Contactez-nous
Adresse

Clinique des Cèdres, Château d’Alliez, Route de Mondonville, 31700 Cornebarrieu

Téléphone

05 62 13 26 29

E-mail

contact@dr-greiner-orthopedie.fr