Endoscopie autour de la Hanche

Qu'est ce que l'endoscopie de hanche?

En orthopédie, l’endoscopie est l’utilisation des instruments d’arthroscopie pour explorer et traiter les parties molles.

A la hanche, l’endoscopie va permettre de traiter les pathologies extra-articulaires comme les pathologies du muscle psoas-iliaque, les lésions autour du grand trochanter (inflammation du fascia lata, ressaut externe, bursite, tendinopathie des fessiers).

Deux courtes incisions cutanées permettent d’introduire la caméra et les instruments de travail.

La tendinopathie du psoas

Anatomie du psoas
Coupe scanner montrant un débord de la cupule d'une PTH en avant

Le muscle ilio-psoas est un muscle s’insérant sur la partie basse du rachis et l’aile iliaque, cheminant devant la hanche et s’insérant en bas sur le petit trochanter.

Son action est fléchisseur de cuisse.

Le tendon peut être le siège d’une inflammation. Une douleur à l’aine est alors le symptôme habituel. Un ressaut interne peut également être ressenti.

L’une des causes peut être la présence d’une prothèse de hanche dont la cupule peut déborder des reliefs osseux et irriter le psoas à son contact. On retrouve cette cause dans 20% des PTH douloureuses.

Le traitement est d’abord médical, infiltratif, et rééducationnel. En cas d’échec, un traitement endoscopique est indiqué. Il consiste à sectionner le tendon à son insertion sur le petit trochanter.

L’intervention est réalisée en ambulatoire. Elle dure environ 30 minutes et permet d’obtenir un résultat définitif et complet dans 85% des cas.

La reprise de la marche est immédiate et le plus souvent sans douleur. La récupération de la force musculaire prend 1 mois et demi en moyenne.

Le syndrôme du grand trochanter

Le syndrôme du grand trochanter se caractérise par des douleurs latérales de hanche typiquement chez la femme entre 40 et 60 ans. Il peut être associé un ressaut latéral, une boîterie.

La cause de ce syndrôme est le frottement du fascia lata sur le relief osseux de la partie supérieure du fémur (grand trochanter). Ce frottement, lors des mouvements de flexion/extension de la hanche peut générer une inflammation du fascia lata, une bursite (poche inflammatoire entre fascia et fémur) et une atteinte de l’insertion des muscles abducteurs de la hanche (moyen et petit fessiers).

Le traitement est avant tout médical, infiltratif et rééducationnel. En cas d’échec, un traitement endoscopique est indiqué. Il consiste par 2 petites incisions à réaliser une section du fascia lata (ténotomie) au niveau de la zone de frottement sur le grand trochanter. Un nettoyage de la bursite est également réalisé. En cas de désinsertion des fessiers, un geste de réinsertion avec ancrage osseux peut être réalisé.

L’intervention est réalisée en ambulatoire et dure entre 30 et 60 minutes.

Quelles sont les complications potentielles?

Il n’y a pas de complication grave en dehors de l’infection qui reste exceptionnelle. En revanche, l’hématome est fréquent, pouvant être impressionant. Il se résorbe en 15 à 21 jours.

Avant l'intervention

Il n’y a pas de bilan particulier à faire avant l’intervention.

Un rendez-vous d’anesthésie vous sera donné avec l’un de nos 3 anesthésistes (Drs Claverie, Laffon, Jacques).

Un bilan complémentaire radiologique peut être prescris pour compléter le bilan le cas échéant.

Dans le cadre de la RRAC, vous rencontrerez également les infirmières dédiées qui détailleront la surveillance post-opératoire (surveillance via plateforme web).

Il ne vous restera plus qu’à effectuer votre pré-admission administrative au bureau des entrées.

Vue endoscopique de la région trochantérienne. S: shaver (couteau motorisé); F: fascia lata
Ténotomie du fascia lata 1 : incision longitudinale
Ténotomie du fascia lata 2 : section transversale en croix

Les suites post-opératoires

Le traitement endoscopique est habituellement une chirurgie peu douloureuse. Elle permet dans la plupart des cas une reprise d’appui immédiat sauf en cas de réinsertion des muscles fessiers.

Une rééducation est prescrite en fonction du geste. Pour la pathologie du psoas, des étirements et travail de renforcement excentrique sont prescrits. Pour le syndrome du grand trochanter, la rééducation est prescrite en l’absence de réinsertion des fessiers.

Des soins de pansement sont prescrits 2 fois par semaine ainsi qu’une anticoagulation préventive de 8 jours.

Le résultat définitif est évalué autour du 3ème mois.

L’arrêt de travail est à évaluer au cas par cas, en fonction de l’activité professionnelle.

Les résultats sur la douleur sont bons avec 70% de bons à très bons résultats. Les échecs représentent 1/3 des cas. Il est donc important d’en être informé. L’atteinte des fessiers est de moins bon pronostic.

Vue endoscopique après ténotomie du fascia: réalisation d'une bursectomie. S: shaver; G: sommet du grand trochanter; V: aponévrose du muscle vaste externe.
Vue endoscopique après bursectomie. Peignage du tendon du moyen fessier. B: bistouri; F: moyen fessier
Contactez-nous
Adresse

Clinique des Cèdres, Château d’Alliez, Route de Mondonville, 31700 Cornebarrieu

Téléphone

05 62 13 32 52

E-mail

contact@dr-greiner-orthopedie.fr